Lorsque la personne joue, elle est actrice phoniquement et gestuellement :                    

En ne cherchant pas à copier une technique ou une musique, l'expérience devient un lieu où il est possible d’exprimer ce qui est intéressant pour la personne sur le moment.  Lorsque cet espace est utilisé librement sans comparaison à des normes extérieures, il donne la possibilité de se découvrir ou de se dépasser spontanément. Le but n’est pas d’apprendre à jouer mais d’utiliser le jeu pour explorer les facettes d’une problématique ou d’une situation à faire évoluer.

Le rythme et le son accompagne, ils soutiennent et permettent de faciliter des passages parfois difficiles. Ceux sont un peu comme des ponts qui nous aident à traverser des états d'être. Une fois acquis ces ponts nous accompagnent partout.

Les percussions ont l’avantage d’être facilement accessibles. Il n’y a pas de note définie, un son se crée plus aisément qu’avec des instruments mélodiques. L’absence de repère harmonique ou mélodique laisse plus de liberté. Dans le but de faciliter la rencontre avec soi même, il n’est pas demandé de chercher à faire des rythmes spécifiques, c’est la spontanéité qui est ici privilégiée.

L’aspect gestuel et moteur est très important : les percussions parlent et jouent très facilement avec le corps, elles l’engagent dans le mouvement et le mobilise.

En jouant, le geste, le son ou l’interrelation avec l’autre amène un plaisir qui devient un levier important pour faciliter la détente et l’expression inconsciente. Il est alors étonnant de constater avec quelle facilité la personne utilise les instruments  en rapport avec l’intention de la séance,le son et le corps parlent d'eux même.

Ainsi utilisé, le son et le rythme, produit avec les percussions ou la voix, favorisent l'expression des sentiments et émotions.

Pour ceux qui ne connaissent pas la pratique de la musique, le fait de prendre un instrument alors qu’ils n’en n’ont pas l’habitude est un acte créateur. Ceux qui ont l'habitude d'en jouer découvrent souvent une façon différente de l’expérimenter.

A l’issue de cette séquence, nous échangeons sur ce qui vient de se passer et voyons ce qui est intéressant pour l’accompagnement.